L'édifice scriptural comprend un rez de chaussée, une cave, un étage.

Ces TROIS NIVEAUX DE REFLEXION matérialisent et caractérisent les points de vue à l'oeuvre dans le témoignage d'humanité.

EN REZ DE CHAUSSEE se situent les composantes du Témoignage qui ancrent le point de vue au sol de l'existence. La salle de séjour incarne les lieux de la vie évoqués dans Nom de Pays (Livre 11). Dans les cuisines du Temps Humain se mitonnent les plats de résistance qu'offre Chronos aux hôtes du festin de la vie. Mon identité de poète,mon goût pour l'exégèse, mon métier de professeur et mon coeur d'artichaut conjuguent ici  leur potentiel. La salle des fêtes retentit des morceaux de bravoure qui brillent dans le regard de toutes les Enfances (livre 12).Ce lieu recèle les tours de magie qui m'assurent solidement aux portiques du temps.

En extérieur le monument funéraire des Deuils (Livre1) tient les archives secrètes du jardin de la vie.

 

 

DU SOUS SOL rayonne tout ce que l'être refoule dans le souci constant de préserver l'intégrité de sa figure humaine.

C'est le siège d'une parole absente dont le Royame des Ombres (in Livre 7) rédige le manuscrit. Dans l'obscurité brille les effets sidérants du Tableau de l'Enigme (in Livre 6). L'espace onirique et les couches archaïques de la mémoire trouvent en ces lieux reculés un entrepôt de stockage des fabuleux trésors dont ils sont les dépositaires. La Clé de l'Enigme (in Livre 6) permet d'accèder au rez de chaussée.

LE PREMIER ETAGE est le lieu de la création. Un mouvement d'élévation spirituelle permet d'accéder à ce haut niveau où s'expriment  les plus nobles facultés mentales.

Dans le patio l'ophtalmologue de mes rêves (Livre 8) creuse un puits de jour qui traverse le batiment de haut en bas. Cette lueur d'intelligence sur soi instaure un rapport d'interactivité entre tous les niveaux de l'édifice scriptural. Ce regard ouvre aux penseurs de la psyché d'abyssales perspectives sur les bas fonds de l'inconscient. Non loin de lui Israël (Livre 3) érige un monument à l'ordre du symbolique dont les membres associés produisent d'authentiques chefs d'oeuvre. Le point d'orgue (in Livre 6) est une fontaine de jouvence, une source d'inspiration jaillie des profondeurs.

 

 

On accède aux salles du batiment principal par un hall d'orientation où les différents chapitres de la Génèse (Livre 2) proposent un guide de visite de tout l'édifice. Chaque salle du lycée idéal est dédiée à un mode d'énonciation des facultés créatrices. Dans la salle de cours J'ai conjugué le verbe être sur tous les modes de la solitude (Livre 5) attire l'attention des philosophes sociologues et grammairiens sur les conclusions d'une vaste enquête sur le mal. Dans la salle de musique vibrent les cordes sensibles d'un désir inouï dont Un secret d'amour et de mort (Livre 4) rédige la partition. La salle de dessin accueille l'atelier du peintre qui dessine Le Visage d'une Malédiction (Livre 9), l'objet d'art majeur du Témoignage. Dans la salle des travaux pratiques s'expérimentent les axes de  recherche d'une science humaine l'Emotique (Livre 10)